Bâtir une alternative éducative globale

27458981_400069800451206_5697339991172240765_n

(Photo : Génération.S – Jeunes de Lyon)

A l’instar de la société dont il reproduit aujourd’hui les violences et les inégalités, notre système éducatif et de formation est proche de l’implosion, plongeant les élèves, les étudiants, les apprentis, les parents, les salariés en formation continue, les enseignants et les personnels de l’Education nationale et de la Formation dans un malaise profond d’incertitudes et d’impuissance, notamment faute de moyens.

Sur un fond de crise démocratique, sociale et économique qui perdure depuis des décennies, les réformes à tous les échelons se sont succédées, parfois plus vite que les alternances politiques, comme si d’un coup de baguette magique, notre société dans son ensemble ainsi que ses incubateurs qu’est l’Education et la Formation professionnelle pouvaient se relever à raison de modifications parcellaires et non coordonnées, sans réelles mobilisations de moyens humains ou financiers.

Dans un contexte d’austérité budgétaire dont la majorité présidentielle est responsable, ayant choisi de favoriser les 1% les plus riches au détriment des plus faibles et des biens communs que constituent les services publics, le détricotage de l’avenir des jeunes et des moins jeunes se poursuit insidieusement, pan par pan, par souci d’appliquer discrètement mais surement le dogme néo-conservateur dans toute sa violence et tous ses effets d’exclusion.

De la petite enfance à la formation tout au long de la vie, jamais aucun courant politique n’a tenté de mettre en oeuvre une démarche globale. Pourtant, à chaque âge, l’accès aux savoirs est primordial, si nous souhaitons que la connaissance reste un vecteur d’émancipation des citoyennes et des citoyens, qu’il s’agisse de s’enrichir culturellement, de se libérer du carcan de la reproduction sociale, de s’orienter ou se réorienter, ou de bien d’autres intensions toutes aussi légitimes.

Petit bout par petit bout, La République En Marche (ou crève) se prépare à mettre en pièce notre système éducatif. Dans les tiroirs de Jean-Michel Blanquer et Frédérique Vidal, il n’y a pas grand chose de positif à conserver.

La réforme du baccalauréat ou celle de l’accès au supérieur, le projet en association avec Muriel Pénicaud concernant l’apprentissage sont autant de recettes inspirées du XIXème siècle visant à favoriser la main invisible du capitalisme sur les destinées voulues serviles des générations futures.

« Le Nouveau Monde » d’Emmanuel Macron, ce sont effectivement les grosses ficelles d’une politique néoclassique qui font de la ségrégation sociale une norme quand, au contraire, nous voulons une éducation inclusive et émancipatrice, une formation accessible à toutes et tous à tous les âges de la vie.

Au rapport bâclé et insultant commis par la députée Aurore Bergé, nous préférons louer le rôle des enseignants, réfléchir avec ces hussard.e.s de la République et toute la communauté éducative aux moyens de réformer en profondeur notre système éducatif, ce qui permettra enfin d’ériger en règle absolue l’égalité des possibles pour tous les enfants de la République, quelle que soit leur origine sociale ou géographique, quel que soit leur âge ou leur parcours.

Enseignants, étudiants, apprentis, parents d’élèves, demandeurs d’emploi, salariés, militants des organisations syndicales représentatives, organismes de formation professionnelle, opérateurs de l’insertion sociale et professionnelle, associations d’éducation populaire, représentants des collectivités locales, il est temps de se concerter pour bâtir l’alternative éducative puisque ceux qui ont confisqué l’Etat veulent confisquer toute perspective d’avenir désirable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s