Ça ira …

FB_IMG_1570895250492.jpg

Cette photo prise par les élus régionaux du Rassemblement National en Bourgogne Franche-Comté tourne en boucle sur les réseaux sociaux.

Fera-t-elle davantage le jeu de la haine ou celui de la Fraternité ? Sans doute un peu des deux. Enfin pendant un moment, et après ?

A l’école maternelle et élémentaire, j’ai quelques fois subi le racisme ordinaire, la bêtise crasse d’adultes ou la reproduction de réflexes imbéciles de la part d’enfants singeant la xénophobie larvée de leurs parents. Quelques rares instants de souffrance et d’injustice qui reviennent par bribes des jours bruns comme ceux que nous vivons ces dernières semaines …

Mais ce dont je me souviens le plus dans mon enfance heureuse, ce sont les hussard•e•s de la République qui, avec le concours de mes parents, m’ont permis de découvrir et de faire mien le triptyque Liberté, Égalité, Fraternité. J’ai grandi avec Hugo, Zola, Eluard, Senghor, Kourouma, Bégaudeau et Aderhold, avec Monet, Cézanne, Picasso, Chagall, Soutine et Modigliani, avec Léo Ferré, Jean Ferrat, Pierre Perret, Rachid Taha, Zebda, Les Bérus et Les Frères Misère …

Depuis que cette image, qui est bien plus qu’un chagrin d’enfant, fait le buzz : je suis ce gosse et sa maman.

J’ai mal à ma France, moi le laïc, moi l’agnostique, moi l’enfant lyonnais issu des deux rives de la Mer Méditerranée, plus que du temps de Jean-Marie Le Pen avec son « point de détail » ou du « bruit et l’odeur » de Jacques Chirac.

Les éminences grises du Club de l’Horloge tiennent 45 ans après la création de cette officine nationale-libérale leur victoire funeste : nationalisme et libéralisme s’alliant ici contre les étrangers, là contre les musulmans pourtant français, dans des amalgames xénophobes et islamophobes.

Ce ne sont pas que les ténors de l’extrême-droite ou certains chefs de la droite en quête d’un appoint électoral vert-de-gris qui jouent cette musique tonitruante, le Président Macron et la majorité LREM tiennent aussi cette sinistre et guerrière partition.

Ce sont aussi des patrons de journaux, de radios et de chaînes de télévision qui invitent à longueur de journée les porte-voix de la haine et de l’intolérance.

Ce sont aussi certains universitaires, venus pour certains y compris des rangs de la Gauche, qui y vont de leurs saillies. Ce sont les délires insupportables des Bouvet et consorts.

Ce sont les petites réflexions pas du tout anodines dans les discussions du quotidien, les « Je suis pas raciste, mais » …

Comment en est-on arrivé là et surtout va-t-on réussir à s’en sortir ensemble ? Pour moi c’est une évidence, quels que soient les efforts à fournir, les principes démocratiques et les valeurs humanistes refleuriront.

A cet instant, j’ai en tête les paroles de Michel Delpech, aussi je dis de tout cœur à cette maman et à son fils, « ça ira » …

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s