La Démocratie jusqu’au bout !

13852581774_9a68427838_b.jpg

S’engager activement dans la vie démocratique est un luxe que, malheureusement, tout•e citoyen•ne ne peut aujourd’hui s’offrir.

Qu‘il s’agisse de croire encore à l’efficacité du droit de vote, de participer à un conseil de quartier, de s’engager dans un parti, de briguer ou d’exercer un mandat, c’est mission impossible pour beaucoup.

Comme l’accès à l’Education, à la Santé ou à la Culture, il existe un déterminisme social qui ferme les portes de la citoyenneté pleine et entière à certaines catégories de population et produit de l’entre-soi pour celles et ceux qui se retrouvent du bon côté de la barrière censitaire.

Malgré les initiatives citoyennes qui fleurissent à l’occasion des élections municipales de mars prochain et qui paraissent en surface plus ouvertes que les cartels partisans, nous constatons que les précaires, les mères célibataires, les personnes issues de l’immigration, les privé•e•s d’emploi, les allocataires du RSA, les ouvrier•e•s, les smicard•e•s, les porteurs et porteuses de handicap, … etc sont très peu présent•e•s dans le cadre de la constitution des listes, quelques rares exceptions mises à part. Et que dire des étrangers à qui l’on a fait miroiter le droit de vote depuis des décennies et qui seront encore bâillonnés au prochain scrutin ?

Dans une Démocratie exigeante, peut-on se satisfaire ou se contenter d’observer l’existence de plafonds de verre et d’obstacles dissuasifs en tous genres qui prive des femmes et des hommes de sortir du carcan de leur sous-citoyenneté ?

Peut-on envisager un système démocratique plus ouvert quand la réflexion sur le sujet est ultra-gentrifiée ? Pour beaucoup, les privé•e•s de la parole et de l’attention collective ont abandonné tout espoir. Les solutions devront être envisagées avec beaucoup d’attention, d’écoute et de modestie …

Pour ma part, je continue de faire partie des plus optimistes et des plus déterminés, grâce à mes origines sociales et culturelles, à ma construction philosophique libre, à mon environnement social quotidien, malgré vingt-sept ans d’engagement partisan qui m’ont parfois formaté.

Pour ouvrir les portes et les fenêtres de la maison commune, il faut d’abord rétablir la priorité à l’Education et à la Culture pour tou•te•s afin de doter chacun•e des clés essentielles de l’émancipation.

Cependant, pour user de ces clés, la République Sociale doit assurer à tous ses enfants un environnement favorable en luttant contre les précarités et en assumant de tendre à l’Egalité réelle par la mise en place de politiques de solidarité(s) volontaires.  Un revenu, un toit, un environnement sain, être reconnu•e comme partie intégrante de notre communauté de destin, voilà le minimum vital à garantir.

Par la contractualisation d’un ambitieux projet de reconquête démocratique, l’Etat et les collectivités doivent sans attendre s’appuyer sur le réseau d’éducation populaire, sur les collectifs citoyens et les associations de solidarité pour engager une transition démocratique sans précédent. Cette transition m’apparaît comme le seul moyen de ne pas sacrifier une génération sur l’autel des conservatismes de notre Démocratie moribonde.

Dans cette perspective de (r)évolution démocratique, chacun•e prendre ses responsabilités et participer à la mobilisation générale, car face aux démocrates, des forces aux projets funestes s’activent. En effet, ultra-libéraux et nationalistes se frottent les mains de voir notre Contrat Social à l’agonie.

S’offre donc à nous dès maintenant deux options : laisser la Démocratie s’effacer ou instaurer la Démocratie jusqu’au bout !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s