Pour des Etats Généraux du Handicap et de l’inclusion sociale

Logo-Handicap

Depuis maintenant des décennies, le chômage de masse et la pauvreté progressent dans notre pays. Des millions de nos concitoyen·ne·s sont aujourd’hui des travailleurs pauvres ou des privés d’emploi. Contrairement à l’adage présidentiel, il ne suffit pas de traverser la rue pour trouver du travail. Et c’est encore plus compliqué pour les personnes en situation de handicap.

Le travail demeure aujourd’hui, malgré nos aspirations à l’émancipation, le principal vecteur d’intégration dans notre société. Les inégalités économiques constituent le terreau fertile des inégalités devant l’éducation, la santé, le logement, la mobilité, la culture, le sport.

Dès l’âge de la scolarisation, les jeunes handicapés subissent la pénurie d’auxiliaires de vie scolaire, la rigidité des rythmes scolaires et l’inadaptation des locaux. Malgré les obligations légales de scolarisation et de normes concernant l’accessibilité, les familles se heurtent à la limite des moyens quand il faudrait respecter une obligation de résultats.

Dans le Sport et la Culture, la question de l’accessibilité des locaux, bien que virtuellement réglée par la loi, se pose toujours. Et lorsqu’elle est réglée, c’est souvent l’absence ou le manque de personnel formé à l’accueil et à l’accompagnement des personnes en situation de handicap qui interdit à des jeunes ou moins jeunes de jouir de ces moyens d’anticipation réservés de fait aux valides.

Concernant le monde du travail, les travailleurs en invalidité titulaires de la Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) poursuivent dans leur majorité une carrière hachée par les nécessités d’accompagnement de leurs pathologies et, de ce fait, ne bénéficient pas des conditions de formation continue, d’avancement et de progression salariale de leurs collègues valides, malgré les dispositifs légaux et réglementaires existants. Ces salariés plafonnent souvent aux rémunérations-planchers de leur convention collective d’une carrière en pointillés et n’ont pour perspective que de devenir des retraités-pauvres, dépendant généralement du minimum vieillesse.

Faute d’une rémunération suffisante, souvent détenteurs d’une mutuelle limitée, et malgré les prises en charge par la Caisse Primaire d’Assurance-Maladie de 100 % pour invalidité ou pour Affection de Longue Durée (ALD), nombre de personnes concernées renoncent à une partie des soins nécessaires pour accompagner leur pathologie.

Du plus jeune âge jusqu’à la retraite, l’insuffisance de prise en compte des spécificités et des droits des personnes en situation de handicap les renvoient à une condition inacceptable de sous-citoyens. L’ensemble des carences en terme de politiques publiques et de mesures existantes insuffisamment appliquées méritent d’être pointée dans une large concertation des acteurs et des citoyens concernés par le Handicap.

En ce sens, nous préconisons la tenue d’Etats Généraux du Handicap et de l’inclusion sociale. Dans l’ensemble des mairies et/ou intercommunalités volontaires, il s’agirait d’organiser des réunions thématiques ouvertes à tous en collaboration avec les représentants locaux des administrations, les partenaires sociaux et les associations, chaque réunion faisant l’objet d’un compte-rendu auquel un arrêté des propositions est joint.

Le recueil des contributions serait établi au niveau départemental lors d’une journée dédiée l’étude des propositions et à l’élaboration d’un manifeste départemental. Enfin, une conférence sociale serait organisée sous la présidence du Premier ministre, assisté de tous les ministres concernés, dont l’objectif serait une conclusion nationale de la concertation et la définition avec l’ensemble des acteurs et opérateurs d’une feuille de route gouvernementale faisant objet dans l’année d’un projet de loi visant à mettre un terme à la ségrégation sociale vécue par les porteurs de handicap.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s