En route vers les transitions

Je n’ai pas publié de billet sur ce blog depuis juillet. Pourquoi ? Parce qu’un autre projet écrit, collectif celui-ci, mobilise mon attention : il s’agit d’une revue indépendante, libre et gratuite, diffusée en ligne. Cette publication née en septembre 2020 traite des transitions écologiques, solidaires et citoyennes. Elle présente des initiatives inspirantes, elle aborde des sujets délaissés et elle développe quelques idées neuves.

De mes quinze ans jusqu’au mois de juillet dernier, j’avais investi prioritairement mon énergie dans l’engagement politique partisan, le nourrissant d’expériences citoyennes, professionnelles, associatives, humanitaires, culturelles, mutualistes et syndicales.

Vingt-huit ans plus tard, j’ai réalisé que le fonctionnement et les codes du microcosme des partis, bien que nécessaires à la Démocratie, ne me convenaient pas en terme d’engagement principal. Sans doute n’ai-je pas le cuir assez dur pour évoluer dans une arène où le combat peut s’avérer très dur.

Le prosélytisme aveuglé, les jeux tactiques au service d’intérêts particuliers, la violence dans le langage et parfois dans les décisions : j’ai connu, je regrette de les avoir très ponctuellement pratiqués. A ma décharge, j’étais pétri de bonnes intentions en pensant naïvement toujours défendre l’intérêt général. Reconnaître ses erreurs, c’est déjà avancer en amorçant un processus de transitions personnelles.

A quarante-trois ans, c’est un peu tard peut-être, je continuerai à adhérer à des idées, des principes et des valeurs, à avoir éventuellement une carte quelque part mais sans assumer aucune responsabilité interne pour peu que mon adhésion ne source de méfiance ou de défiance vis-à-vis de l’indépendance de la revue que j’anime.

Aujourd’hui, je suis un citoyen heureux et épanoui. Dans l’action humanitaire, syndicale, mutualiste et associative, j’avance sur du très concret : lutter contre la précarité, défendre les droits des salariés, protéger l’environnement, faire reculer la fracture alimentaire, tisser du lien social, promouvoir la Culture, … etc.

Sur le plan de la réflexion, je me nourris de livres, de revues, de journaux, d’articles en ligne, de thèses et de tant d’autres sources. De toutes ces informations, je puise une certitude : si il est évident que le monde va vraiment très mal aujourd’hui, nous avons encore quelques raisons d’espérer, la meilleure d’entre-elles c’est nous et tout ce que nous pouvons faire ensemble !

C’est cette certitude, ce sont aussi des amitiés et des rencontres qui m’ont conduit à initier avec de belles personnes le projet de revue intitulée Lectures En Transitions.

A mes yeux, notre quotidien manque de partage, de bonnes nouvelles et d’idées neuves. Libérés des carcans partisans, nous avons pris à bras le corps le défi de combiner les transitions écologiques, solidaires et démocratiques parce que leur association est le gage d’un projet volontaire, cohérent et exhaustif.

Modestement, nous avons créé un journal « d’amateurs pour les amateurs », les deux fois au sens le plus noble du terme.

Dans la revue, pensée avant-même sa naissance comme un commun, la parole est libre et les obédiences politiques sont multiples : écologistes, éco-socialistes, de gauche, insoumises, partisanes ou non peu importe. La dimension citoyenne n’est pas en reste non plus.

Voilà les ingrédients de cette expérience collective que je suis fier de conduire avec une rédaction de grande qualité, sur le plan intellectuel comme sur le plan humain.

Nous venons de publier le numéro 2, c’est un premier aboutissement : celui de l’inscription dans la durée et d’un fonctionnement qui s’affine. C’est aussi le début du reste d’un beau et long voyage, la poursuite d’un cheminement aussi personnel que collectif pour toujours mieux écouter, mieux réfléchir, mieux partager et mieux agir.

Je conclurai pas une triple invitation : si le cœur vous en dit, lisez Lectures En Transitions, partagez Lectures En Transitions et écrivez dans Lectures En Transitions !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s